Je Protege Mon Enfant

La plateforme d’information à destination des parents pour lutter contre l’exposition des mineurs aux contenus pornographiques en ligne.
Fermer la fenêtre modale

Vous n'avez pas autorisé Youtube dans vos préférences de gestion des données personnelles

Autoriser
Découvrir en vidéo
L’exposition à la pornographie peut avoir des conséquences néfastes pour les mineurs, tant sur leur développement psychologique que sur leur représentation de la sexualité.
12 ans
À 12 ans, près d’un enfant sur 3 a déjà été exposé à du contenu pornographique

Source : sondage Opinionway pour 20 minutes publié en avril 2018

62 %
62 % des jeunes ont vu leurs premières images pornographiques avant d'entrer au lycée, soit avant 15 ans

Source : sondage Opinionway pour 20 Minutes publié en avril 2018

+ de 82 %
Plus de 82% des mineurs ont été exposés à des contenus pornographiques

Source : sondage Opinionway pour 20 minutes publié en avril 2018

Smartphone
Le smartphone est le support le plus utilisé par les jeunes pour visionner des vidéos pornographiques, 2/3 des enfants de moins de 12 ans possèdent un smartphone

Source : IFOP pour l’Observatoire de la Parentalité et de l’Education Numérique publié en 2017 et Etude Médiamétrie pour l’OPEN et l’UNAF publié en 2020

44 %
44 % des jeunes ayant déjà eu un rapport sexuel déclarent avoir essayé de reproduire des scènes ou des pratiques vues dans des films ou vidéos pornographiques

Source : IFOP pour l’Observatoire de la Parentalité et de l’Education Numérique publié en 2017

Installez les outils de contrôle parental adaptés à votre situation
Découvrez les outils

Les enjeux

Un risque bien réel

Aujourd’hui, les enfants vivent largement dans le monde numérique où ils communiquent, jouent, se sociabilisent et apprennent. Ils ont d’ailleurs un accès de plus en plus précoce et généralisé aux différents appareils numériques. Ils sont donc susceptibles de visionner des contenus pornographiques malgré la vigilance de leurs parents. Ainsi, la cour de récréation, les vestiaires du club de sport, la chambre d’un copain sont autant de lieux où un enfant peut accéder à des images pornographiques. Que ce soit sur le téléphone d’un camarade de classe, la tablette du copain fêtant son anniversaire ou l’ordinateur familial, le risque d’exposition est bien réel. Il convient donc de demeurer vigilant et d’accompagner son enfant dans ses usages numériques.

Une exposition parfois involontaire à la pornographie 

Les sites illégaux de streaming et de jeux vidéo sont des sources importantes d’exposition à la pornographie. En effet, un enfant regardant un dessin animé ou jouant sur ces sites illégaux, est fortement susceptible de voir apparaître une publicité à caractère pornographique via des bandeaux publicitaires ou des fenêtres pop-up. Le danger est d’autant plus grand que les parents sont persuadés qu’il est en sécurité.

Être vigilant face aux nouvelles pratiques numériques

L’utilisation des réseaux sociaux, des applications de messagerie instantanée et des applications de partage de photos et vidéos, favorisent la diffusion de contenus pornographiques entre mineurs. Ces images et vidéos peuvent être issues de relations intimes privées et être diffusées sans le consentement des personnes filmées. Ainsi, dans le cadre de groupes de discussion sur des applications de messagerie, de groupes privés ou de commentaires sur les réseaux sociaux, de communautés sur des applications de partage, ou encore de forums dédiés à des jeux vidéo, les enfants sont susceptibles d’être exposés régulièrement à des contenus pornographiques. L’installation de systèmes de contrôle parental sur les différents appareils ne doit donc pas exclure une vigilance des parents sur la pratique numérique de leurs enfants.